KilRoyTrip was here

Les bunkers du 6 juin 1944

Découvrez une petite partie des bunkers des côtes de la Manche et du Calvados qui ont fait face au débarquement du 6 juin 1944 durant l'opération Overlord.

#bunker #blockhaus #normandie #d-day #manche #calvados #operation-overlord #museum



Carte Itinéraire Détail Appel Top
La batterie de Crisbecq fut la première à ouvrir le feu sur l’ensemble des plages de l’opération Overlord, marquant ainsi à exactement 5 h 52 le début du débarquement des forces alliées sur les côtes de Normandie.
 Construite par l'organisation Todt, il s'agissait d'une batterie de marine (MKB, Marineküstenbatterie) placée initialement sous le commandement de la Kriegsmarine mais qui, courant 1943, comme les autres batteries côtières situées loin des grands ports, passa sous le commandement de l'armée. Mais, bien que rattachée au 121e régiment d'artillerie côtière, elle continua d'être opérée par du personnel naval
La batterie subit un très lourd bombardement aérien, 598 tonnes de bombes, dans la nuit du 5 au 6 juin. L'ensemble des canons antiaériens fut détruit et de nombreux soldats qui n'étaient pas de service furent tués dans leurs cantonnements.
Outre l'attaque isolée des parachutistes dans la nuit du 5 au 6 juin, la batterie subira des attaques terrestres les 7 et 8 juin par des éléments de la 4e division d'infanterie américaine qui avaient débarqué à Utah Beach à 3 km de là. Mais ces attaques, non coordonnées, furent repoussées d'autant que la garnison navale de la batterie avait été renforcée par des unités du 919e régiment de la Wehrmacht. L’Oberleutnant Ohmsen demanda même à la batterie voisine d’Azeville d’ouvrir le feu par un tir de contre-batterie, sur sa batterie pour repousser les soldats américains.
Source Wikipedia.

Carte Itinéraire Détail Top
Batterie d'Azeville
Dès la nuit du 5 au 6 juin 1944, la batterie d’Azeville est prise à partie par un groupe de parachutistes des troupes alliées tombés là par erreur. Puis très tôt le matin, elle entre en action contre le débarquement américain d’Utah Beach. Elle retarde alors considérablement les forces alliées qui finissent par la contourner.

Finalement, la position tombe le 9 juin 1944 après d’intenses combats et de nombreux rebondissements : tirs sur la batterie voisine de Crisbecq afin d’en dégager les soldats américains prêts à en prendre le contrôle, trois assauts et de nombreuses escarmouches, bombardement par le cuirassé USS Nevada dont un des obus 356 mm traverse une casemate de part en part sans exploser; tuant une quinzaine de soldats allemands et laissant pour toujours les empreintes de sa trajectoire.
Source Wikipedia.
Carte Itinéraire Détail Top
WN 10 Les Temples
Profitez de visiter la position allemande codifiée WN10 pour découvrir le lieu où a débarqué le Général Leclerc avec sa 2eme division blindée.
Carte Itinéraire Détail Top
WN9
Un nouveau point d'appui allemand codifié WN9 à découvrir en longeant la plage d'Utah-Beach.
Carte Itinéraire Détail Top
La brèche Wn8
Nous nous rapprochons des mémoriaux d'Utah Beach en laissant sur notre gauche le point d'appui allemand WN8.
Carte Itinéraire Détail Top
Utah Beach WN 5
Le point d'appui allemand WN5 abrite aujourd'hui l'essentiel des mémoriaux rendant hommages aux soldats tombés en ce lieu au matin du 6 juin 1944
Carte Itinéraire Détail Top
Nous quittons la Manche pour entrer au Calvados, la Batterie Maisy  "Les Perruques"  WN83 construite dans le plus grand secret par des prisonniers de guerre provenant des territoires occupés de la Russie, la Tchécoslovaquie ou la Pologne en 1942 pour le compte de la Wehrmacht.
Les batteries de Maisy devaient être l’objectif de mission numéro 6 assigné pendant le débarquement au colonel James Rudder dans ses ordres d'opération lors du Débarquement du Jour J et des actions par la 1re division d'infanterie US. Or, il n'a jamais transmis l'ordre d’exécuter cette mission sur Maisy à ses hommes.

Le site de la Ferme Foucher fut détruit par des tirs ou bombardements navals provenant de l’USS Shubrick (DD-639) le 7 juin 1944. Les deux autres sites des Perruques et La Marinière restent opérationnels jusqu'à l’assaut du 9 juin 1944 par des éléments des bataillons des Rangers US 2e bataillon de rangers (États-Unis) et les 5th Rangers (source Wikipedia)
Carte Itinéraire Détail Top
Pointe du Hoc
La batterie de la pointe du Hoc rendue célèbre par le film "Le jour le plus long", attaquée au matin du 6 juin par les Rangers du 2nd Battalion au prix de lourdes pertes. L'artillerie prévue dans les casemates de cette position menaçaient directement les deux plages de débarquement Omaha et Utah. La pointe du Hoc était de fait un objectif prioritaire pour les alliés. Il s'avéra que l'artillerie avait été déplacée en arrière quelques jours auparavant...
Ce lieu se visite gratuitement, la visite du bunker d'observation est particulièrement émouvante car l'on y voit encore les traces de combats et d'incendie..
Carte Itinéraire Détail Top
Nous entrons sur Omaha Beach / Wn72, "Bloody Omaha"
Le point d'appui allemand codifié WN72 faisait face aux vagues d'assaut de la 29th Infantry Division sur le secteur Charlie.
Aujourd'hui le bunker qui abrite toujours son canon, est surmonté d'un mémorial rendant hommage au sacrifice des ces hommes.
A gauche du mémorial nous voyons encore les vestiges du port artificiel d'Omaha.

Carte Itinéraire Détail Top

 Omaha Beach WN65

Nous continuons de longer la plage d'Omaha Beach pour découvir le point d'appui allemand codifié WN65 qui sera pris au prix de lourdes pertes le 6 juin 1944 à 10h30.
Il abrite aujourd'hui un mémorial.

Carte Itinéraire Détail Top
Omaha Beach WN62
Nous remontons de la plage vers le très émouvant cimetière américain de Colleville-sur-Mer que nous vous invitons d'ailleurs à visiter au passage, pour nous rendre sur le principal point d'appui allemand le 6 juin 1944 le WN62.
Carte Itinéraire Détail Top
Batterie allemande de Longues sur Mer
Nous regagnons notre véhicule direction Longues-sur-Mer pour découvrir sa batterie composée de 4 casemates que l'on penserait figée dans le temps. En marchant en direction de la falaise, vous découvrirez un des bunkers les plus célèbres que l'on aperçoit dans "le jour le plus long" où le major Pluskat découvre les navires alliés annonçant l'imminence du débarquement...
(Il est à noté que le major Pluskat n'était pas réellement sur ce point d'appui le matin du 6 juin.)
Carte Itinéraire Détail Appel Top
STP Distelfink
Aujourd'hui un musée, cette station radar allemande codifiée STP Distelfink fut construite en 1943.
Ce musée est le seul en France présentant un radar Würzburg.
Carte Itinéraire Détail Top
Batterie de Merville
Nous terminons notre tour par la visite de la batterie musée de Merville, libérée par les parachutiste britannique de la 6th British Airborn.

Kilroytrip Android application