KilRoyTrip was here

jeudi 23 mars 44

Nick Alkemade 6000m de chute sans parachute

Nicholas Alkemade 21 ans, sergent-mitrailleur de queue à bord du bombardier Avro Lancaster "S for Sugar" du 115e escadron du Royal Air Force Bomber Command s'envole pour sa 13ème mission dans la nuit du 23 mars 1944 pour une mission bombardement de la capitale du 3e Reich. Cette mission qui aligne 300 bombardiers lourds se passe plutôt bien, le "S for Sugar" parvient à larguer ses 5 tonnes de bombes dont trois tonnes de bombes incendiaires.
Alors que le pilote donne l'ordre du retour vers la base, un Junker Ju 88 allemand de la Luftwaffe tire et endommage gravement le bombardier Lancaster.
Miraculeusement indemne, Alkemade riposte depuis sa tourelle et parvient à toucher le moteur droit du Junker qui explose, ce dernier rompt le combat. Euphorique de cette première victoire, Nicholas est rapidement rappelé à la réalité.
le Lancaster est trop touché pour rentrer, il entend le pilote Jack Newman donner l'ordre de quitter l'avion et voulant se saisir de son parachute, il découvre avec effroi que ce dernier est en flamme. Il se réfugie dans sa tourelle, brûlé au visage et aux mains, sa combinaison de vol est également en feu.
Préférant sauter plutôt que de périr brulé, il décide de se jeter dans le vide. En positionnant sa tourelle, il enfonce la porte puis saute! Il fonce irrémédiablement vers le sol, sans parachute, à une vitesse vertigineuse.
Il se sent calme et paisible après tout ce vacarme…
Lorsqu'il revient à lui, il regarde en l'air et voit les étoiles au travers des branches épaisses et entrelacées qui ont ralenti sa chute, et se dit "Jésus Christ, je suis vivant!"
Blessé, brulé, le dos lacéré, il s'en sort presque indemne au regard de la chute de 6000m!!!
Il racontera avoir allumé une cigarette en attendant qu'on vienne le chercher, capturé sans ménagement par les allemands, il est soigné par un médecin dans l'hôpital le plus proche qui le prendra pour un fou.
Interrogé par la gestapo, il est d'abord considéré comme un espion. La découverte de l'épave de son avion, contenant des vestiges permettant son identification, authentifiera ses dires et Nicholas pourra se remettre de ses blessures dans son camp de prisonniers.
Il sera libéré en mai 1945, avant de rentrer en héro à Loughborough en Angleterre.
Nicholas Alkemade s'éteint le 22 juin 1987, à l'âge de 63 ans, il rejoint son équipage (qui lui, n'avait pas survécu), toujours sans parachute...


Lire Retour
Kilroytrip Android application