KilRoyTrip was here  75e anniversaire
Position Bas

Détail : Planeurs Vassieux-en-Vercors

Détails

  • Nom
    Planeurs Vassieux-en-Vercors
  • Lieu
    VASSIEUX-EN-VERCORS
  • Contribution
    Sylvaine Laborde-Castex
  • ID
    1891

Partagez

Avions
Planeurs Vassieux-en-Vercors
Planeurs Vassieux-en-Vercors

Vestiges de deux planeurs DFS 230 et Gotha Go 242, exposés près de la Nécropole de la Résistance utilisé par la Wehrmacht lors des largages en Juillet 1944 autours de Vassieux.


Premier atterrissage de planeurs le 21 juillet 1944.

Ce 21 juillet 1944 au matin, vers 7 h 30, vingt-deux planeurs DFS 230 remorqués par des Dornier Do 17 décollent du terrain de Lyon/Bron avec chacun dix hommes à bord, dont le pilote. Le vol, qui dure une heure trente, est effectué sans problème particulier et les planeurs commencent à se poser très près du village, certains pratiquement à côté des maisons. L'arrivée de ces soldats est une surprise totale pour les résistants mais ils se ressaisissent rapidement et mettent en place des mitrailleuses. Plusieurs planeurs sont détruits durant l'atterrissage et certains équipages sont tués. Les Allemands se réfugient dans le village où ils résistent pendant toute la journée ainsi que le lendemain, les maquisards ayant monté une contre-attaque ; isolées, sans ravitaillement, les troupes allemandes vont se trouver à plusieurs reprises sur le point d'être anéanties. À cause des très mauvaises conditions météorologiques, elles ne peuvent recevoir de soutien aérien le 22 juillet ; il n'y a donc ni arrivée de renforts ni intervention de l'escadrille spécialisée dans la lutte contre les « terroristes ».

Second atterrissage de planeurs le 23 juillet 1944
Le 23 juillet, le beau temps étant revenu, vingt planeurs DFS 230 et un planeur lourd Gotha Go 242, remorqués par les mêmes avions que le 21 juillet, décollent de l'aérodrome de Chabeuil avec deux cents hommes et du matériel, notamment une pièce de 20 mm. Trois planeurs n'atteignent pas le plateau lors de ce vol du 23 juillet. L'un cassera son câble de remorquage, à la verticale de Marignac-en-Diois et deux avions remorqueurs se laisseront déporter à plus de 25 kilomètres au sud de la route prévue. Lorsqu'ils reprendront le cap nord en direction de Vassieux, ils seront pris dans les rabattants créés par le très fort mistral et les montagnes environnantes. Les câbles seront rompus. L'un d'eux aura son aile arrachée, et il s'écrasera près de Montjoux, tuant tous ses occupants. Ce renfort va permettre de briser la résistance des maquisards, d’autant que les troupes terrestres commencent elles aussi à déboucher sur le plateau ce même jour. Le 26, les parachutistes brûlent leurs planeurs avant de descendre dans la vallée. Ce n'est que le 15 août que les Allemands auront évacué totalement le plateau.

Source Wikipedia
Contribution et crédit photo: Sylvaine Laborde-Castex

.
 
Planeurs Vassieux-en-Vercors
Crédit photo: Sylvaine Laborde-Castex.
Avions
Planeurs Vassieux-en-Vercors
Crédit photo: Sylvaine Laborde-Castex.
Avions
Planeurs Vassieux-en-Vercors
Planeurs Vassieux-en-Vercors.
Avions
Planeurs Vassieux-en-Vercors
Planeurs Vassieux-en-Vercors.
Avions

Planeurs Vassieux-en-Vercors