KilRoyTrip was here  75e anniversaire
Position Bas

Détail : Nagasaki Peace Park

Détails

Partagez

Memoriaux
Nagasaki Peace Park
Nagasaki Peace Park
Pendant la Seconde Guerre mondiale, le 9 août 1945 à 11 h 02 du matin, le B-29 Bockscar piloté par Charles Sweeney, parti de Tinian dans les îles Mariannes du Nord, largua la bombe atomique Fat Man sur la ville : elle explosa à 580 m d'altitude, à la verticale du quartier Urakami. Ce fut la seconde explosion nucléaire au Japon, trois jours après celle d'Hiroshima.

Cette bombe était une bombe au plutonium d'une puissance de 21 à 23 kilotonnes, différente de celle d'Hiroshima (uranium 235, d'une puissance de 15 kilotonnes), mais semblable à celle de l'essai Trinity, réalisé à Alamogordo, le 15 juillet 1945.

Le scénario d'Hiroshima se reproduisit, à peine moins meurtrier. En effet, la topographie de Nagasaki en fait un site plus ouvert alors que les collines ceignant Hiroshima avaient amplifié les effets dévastateurs de l'explosion.

Quelque 35 000 des 240 000 habitants de Nagasaki furent tués — comprenant 2 000 Coréens travailleurs forcés, 23 200 à 27 200 étaient des travailleurs industriels japonais, 150 soldats japonais, et 8 prisonniers de guerre alliés. La cathédrale chrétienne d'Urakami, le principal lieu de culte catholique du Japon, presque à l'aplomb du largage (dit hypocentre), confondue avec un bâtiment portuaire, fut entièrement détruite. Le bombardier devait viser les quais Mitsubishi. Mais l'objectif initial du B-29 était Kokura, devenue depuis un quartier de Kitakyūshū, au nord de Kyushu : malgré trois survols de Bockscar, les nuages sauvèrent cette ville.
Source Wikipedia.
 
Nagasaki Peace Park
Nagasaki Peace Park.
Memoriaux
Nagasaki Peace Park
Nagasaki Peace Park.
Memoriaux
Nagasaki Peace Park
Auteur STA3816.
Memoriaux

Nagasaki Peace Park