KilRoyTrip was here  75e anniversaire
Position Bas

Détail : Batterie Rest Adîer/Cosel

Détails

  • Nom
    Batterie Rest Adîer/Cosel
  • Lieu
    LES MATHES
  • Contribution
    Yann

Partagez

Blockhaus
Batterie Rest Adîer/Cosel
Batterie Rest Adîer/Cosel
La pointe sud de la côte sauvage regroupe stùtzpunklgruppe la Coubre (réduit) constitué d'une station radar de la Kriegsmarine, de deux batteries côtières de la Kriegsmarine et d'une ligne de défense circulaire occupée par l'armée de terre.Près du rivage, dominant l'Anse de la Palmyre5 est construite en 1942 la batterie RestAdler (GI09 M1943) sur l'emplacement de l'ex batterie « Requin » de la Marine Nationale française. Cette position (2./MAA 284) aux ordres de l'Oberleutnent Zur See Kesting commandant les 120 hommes de troupe cantonnés dans la batterie, réutilise l'armement français d'origine composé de 4 pièces de marine de 138 mm die 1910. Entre 1942 et 1943, la position va complètement se modifier. Les encuvements palplanches sont abandonnés au profit de 4 casemates de type marine, celles-ci., édifiées 2 à 2 en différents types (M272, M 176), s'échelonnent en demi-lune en arrière du poste de direction de tir M162a à deux niveaux, pourvu d'un télémètred'l,5m.
Ces casemates possédaient un camouflage très particulier et très étudié. En effet, très voyantes vues du large et du ciel, elles ont été maquillées par des lignes et des taches olives qui leur donne l'aspect et la couleur de la dune. Les tubes des canons de 138 mm étaient également peints et recouverts de filets de camouflage. La défense directe de la plage de Bonne Anse est sous le feu de 2 casemates H 669 armées de 76,2 mm FK 295 (f) flanquant la batterie aux extrémités. Du côté terrestre, la position de la Kriegsmarine est préservée d'un attaque française par une tourelle de chars FT 17 montée sur tobrouk que complètent une dizaine d'emplacement pour sMG 34 et lance-flammes.
La ceinture de défense du réduit de la Coubre emploie sous le nom de code Gi 8H 1943, un nombre incroyable d'ouvrages bétonnés d'une grande diversité. La batterie Wesel Flakberg, base antiaérienne en fait partie. Elle se composait à la veille de l'attaque française du 13 avril 1945, de 6 pièces de 75 mm M33 f et reçut 3 tonnes de bombes puis 200 tonnes les jours suivants. Cette position a tout de même bien résisté bien qu'elle ait perdu 2 mortiers de 50 mm et tobrouks et que 2 de ses pièces aient été endommagées.
Cette batterie ne possédait aucun encuvement mais seulement des plates-formes en bois camouflées de branchages. Les canons ainsi que le télémètre placés au centre étaient de ce fait très vulnérables à une attaque déterminée de l'aviation alliée. La défense rapprochée de la suite du Gi 8 H 1943 est assurée par de nombreux sMg 15 et 34 épaulés par des mortiers de 50 mm montés en tobrouks, tous reliés par un réseau très dense de tranchées dont on retrouve encore la trace, ce qui accentue l'effet de forteresse. Autour du site, une dizaine d'abris bétonnés H 501/H 502, permettent en cas d'attaque de l'aviation alliée, de mettre les défenses à l'abri.

Source. GOURMELON G, LEMERLE E. Inventaire des vestiges du mur de l'Atlantique. Tl.
 
Batterie Rest Adîer/Cosel
Batterie Rest Adîer/Cosel.
Blockhaus

Batterie Rest Adîer/Cosel