KilRoyTrip was here  75e anniversaire
Position Bas

Détail : Monument Cole

Détails

Partagez

Memoriaux
Monument Cole
Monument Cole

Les survivants du 3e bataillon du 502e régiment parachutiste de la 101e Airborne ont mené un assaut à la baïonnette contre le poste de commandement allemand retranché dans la ferme Ingouf depuis ce lieu.
Pour cet acte, le Lieutenant colonel Robert G Cole sera décoré de la plus haute distinction militaire américaine la Medal Of Honor.

Texte du panneau

Depuis cet endroit à l'aube du dimanche 11 juin 1944, les survivants du 3° bataillon du 502° régiment Parachutiste de la 101' Airborne ont mené un assaut à la baïonnette contre le poste de commandement des parachutistes allemands retranchés dans la ferme ingouf. Pour cette action d'éclat, le Lieutenant colonel Robert G Cole, commandant du bataillon, s'est vu décerner la plus haute distinction militaire des Etats Unis d'Amérique, la Medal of Honor

Au soir du 8 juin 1944 
La 101st Airborne Division a accompli toutes les missions qui lui avaient été assignées le Jour J. Le 9 juin, ordre est donné à la 101st Airborne de prendre Carentan afin de relier les têtes de pont des V et VII US Corps débarqués à Omaha et Utah Beach.
Des patrouilles aériennes semblent indiquer que Carentan n'est que légèrement défendue et un plan d'encerclement de la ville est décidé, avec le 502nd PIR sur la droite, et le 327th depuis Brévands sur la gauche. Le lieutenant Colonel Robert G. Cole, commandant du 3° bataillon du 502nd Parachute Infantry Regiment se voit confier la mission à 21 heures le vendredi 9 juin, d'attaquer le long du seul axe praticable au cœur des marais inondés, la Route Nationale 13 qui relie Carentan à Saint Côme du Mont au nord, avec ses quatre ponts à traverser. Le 3/502 doit contourner Carentan par l'ouest et s'emparer des hauteurs (colline 30) à La Billonnerie au sud de la ville. 

Le pont N°2 après le lieu dit les ponts d'Ouve et qui enjambe la Douve, a été détruit par les allemands. La mission d'y aller un passage provisoire est confiée aux Engineers du 326h AEB le soir du 9 juin. Peu après zéro heure le 10 juin, le Lt Ralph B. Gehauf (Officier de renseignement du 3/502) et 9 soldats mènent une reconnaissance le long de la RN 13. Ils franchissent les 4 ponts placés depuis les ponts d'Ouve jusqu'à Carentan. Ils ne déclenchent aucune réaction ennemie. 

10 juin 1944 

A 4 heures le samedi 10 juin, le 3/502 se présente devant le pont N°2. Il n'a toujours pas été réparé et les Engineers refusent d'intervenir sous le feu des 88. L'assaut est reporté et le bataillon retourne à Les Quesnils. Gehauf, toujours au delà du pont N°4 et ne voyant rien venir, s'en retourne lui aussi vers les Quesnils à 5 heures 30 du matin, non sans avoir déclenché une virulente réponse ennemie. Ce n'est que vers 14 heures le samedi 10 juin que Cole lui-même, aidé de quelques soldats, établit un pont de cordes et de planches sur le pont N°2. A 13 heures ce samedi 10 juin, le 3/502nd PIR reprend son avance.
A 15 heures, la compagnie G menée par le Lt Clements traverse à la queue leu leu ce pont provisoire N52 et entame la périlleuse progression sur la chaussée couverte par le feu allemand. Une heure plus tard, Clements et ses hommes sont au pont N°4.
A 18 heures, tout le bataillon, environ 700 hommes est étiré depuis le pont d'Ouve jusqu'au pont N°4 sur la Madeleine. Les hommes sont soumis à des tirs incessants de mitrailleuses disséminées de par et d'autre de la chaussée, ainsi que des tirs d'artillerie et de mortiers. Les troopers sont totalement exposés, sans possibilité même de s'enterrer. 


A 23 heures 30 ce samedi 10 juin, c'est tout le 3/502 qui encombre la chaussée à proximité du pont N°4 sur la Madeleine, C'est alors qu'un ou deux avions de la Luftwaffe font leur apparition et larguent leurs bombes sur la compagnie Item prise à découvert sur la chaussée. Les appareils repassent en suite pour un mitraillage en règle. I/502 déplore 30 victimes. 

Le 3rd Bataillon poursuit son effort, traversant la Groult (pont N'3) et atteignant le pont n°4 au-dessus de la rivière La Madeleine. Les Allemands ont bloqué la route à cet endroit en y plaçant un « portail belge » en travers du petit pont. Les troopers ne peuvent s'y glisser que un par un, sous le feu des mitrailleuses. Les compagnies G et H, et une partie de HQ/3rd suit la compagnie I par ce trou de souris et les soldats se précipitent pour trouver refuge dans les fossés de par et d'autre de la route de Carentan. 

11 juin 1944 

Au-delà du dernier pont N°4 se trouve un grand champs à découvert. La ferme Ingouf sert de poste de commandement aux parachutistes Allemands. Les haies côté sud du champs ont été aménagées par les allemands qui y ont construits tranchées et casemates. A 3 heures 30 du matin le dimanche 11 juin, le capitaine Cecil Simmons et ses 84 hommes et officiers de la H Company entreprennent de traverser le pont N° 4 et de se déployer le long de la route de Pommenauque, dans les haies et fossés. G Company suit avec •seulement 60 hommes. 

Le HQ/3rd Battalion dispose de 121 troopers. 

A 4 heures 30, c'est au tour de la HQ company de s'infiltrer à travers les grilles qui bloquent le pont N° 4 pour se déployer en ce lieu face à la ferme Ingouf. Cole demande un appui d'artillerie à son observateur le Capitaine Rosemead, en relation avec les 377th Field Artillery Battalion, 90th Battalion et 65th Armored Field Artillery. Les obus pleuvent autour de la ferme Ingouf, sans pour autant atténuer le feu allemand. A 6 heures 15, Cole demande un tir de barrage de fumée. il informe le peu d'hommes qui l'entoure de sa volonté de profiter de cet écran de fumée pour charger la ferme Ingouf à la baïonnette. A son coup de sifflet, seulement une vingtaine d'hommes gui ont perçu l'ordre dans le tumulte et le vacarme des tirs allemands se lèvent et le suivent. John Stopka, son Executive Officer, relaie l'ordre et s'élance suivit d'une cinquantaine d'hommes des compagnies H,G et HQ. Joel Mehall, Albert Kushmerick, Bernard Sterno et Robert Doran, opérateur radio de Cole sont de ceux là.

.
 
Monument Cole
Monument Cole.
Memoriaux

Monument Cole