KilRoyTrip was here  75e anniversaire
Position Bas

Détail : Stèle Commémorative du Réseau Shelburn

Détails

  • Nom
    Stèle Commémorative du Réseau Shelburn
  • Lieu
    PLOUHA
  • Contribution
    Yann
  • ID
    1866

Partagez

Memoriaux
Stèle Commémorative du Réseau Shelburn
Stèle Commémorative du Réseau Shelburn
Le réseau Shelburn est une branche du Special Operations Executive des services secrets britanniques qui avait pour mission le rapatriement en Angleterre des parachutistes et aviateurs alliés dont l'avion avait été abattu dans le ciel de France. Le réseau couvrait principalement l’ouest de la France ; il est créé par l'agent administratif de police Paul Campinchi

Dès mai 1943, plusieurs aviateurs sont transférés dans la région de Saint-Brieuc en vue d’un rapatriement, que l’Amirauté britannique reporte à l’automne. Les aviateurs doivent alors être ramenés vers Paris, puis redirigés vers l’Espagne. Au cours de cette opération, un émissaire britannique est arrêté : la perte du code conduit à la rupture des liaisons avec l’Angleterre, même si les rapatriements se poursuivent. Les fonds s’épuisant, Campinchi renvoie en août 1943 le second émissaire britannique dans son pays, pour y informer de la situation. Quelques jours plus tard, en son absence, son logement et son bureau de la PP sont perquisitionnés par les Allemands. Il doit alors entrer dans la clandestinité. Il noue des contacts à Douarnenez pour reconstituer une ligne d’évasions, quand son émissaire revient de Londres et permet la reconstruction d’une filière qui amène des vedettes rapides de l’Amirauté à récupérer les fugitifs près de Saint-Brieuc, dans l’anse Cochat. Ces missions, baptisées Shelburne, sont organisées par le MI9 du War Office, dont la section IS9d est chargée de la coordination des filières d’évasion de l’Europe occupée : l’homme de la PP est « un de leurs meilleurs agents dans la région parisienne ». Campinchi finit par retrouver le premier émissaire, Val Williams, arrêté par les Allemands, qui, évadé et blessé, a abouti à Bain-de-Bretagne. Il est embarqué dans le train Saint-Brieuc-Paris, et se trouve cueilli en gare de Versailles par deux gendarmes qui lui passent les menottes.
Le trio passe sans peine les contrôles allemands en gare du Maine. Les complices de Campinchi avaient réussi leur exfiltration. Williams sera ultérieurement rapatrié en Grande-Bretagne. Le réseau Shelburn ou François dont Campinchi est le créateur compte 869 agents en mars 1943. L’historique de la structure montre son implication forte dans les évasions d’aviateurs : une quarantaine passe par l’Espagne en 1943, puis par bateau de pêche grâce au plan Bonaparte. Au total, plus de 150 hommes sont ainsi exfiltrés, par plusieurs équipes méthodiquement mises en place. Un groupe de dépisteurs est implanté dans le Nord-Pas-de-Calais et l’Oise.
Un groupe de convoyeurs existe à Saint-Brieuc et à Guingamp. Le Plan Bonaparte concerne les Côtes-du-Nord, et révèle le sens de l’organisation de Campinchi, avec un chef de plage et une vingtaine de logeurs, convoyeurs et gardes, et des connexions fortes avec la Marine britannique. Les départs se font par des sardiniers de Douarnenez et Roscoff. D’autres plans avec la même organisation ne seront pas mis en œuvre, tels Austerlitz (Finistère) ou Achille (Alpes-Maritimes). Le réseau dépend directement de l’Etat-Major-britannique. Très structuré, Shelburn comprend outre des équipes de dépistages, sécurité/criblage, d’autres pour les convois, l’hébergement, les faux-documents, le laboratoire (entretien des appareils, photos, soins…). Il sera bénéficiaire de deux parachutages (Seine-et-Oise et Truchy –Aisne-). Il aura 30 tués et 46 déportés.
Campinchi est assisté à la tête du réseau par son complice de la PP, de docteur Porc’her, qui prend en charge l’imprimerie du réseau. Mme Campinchi est la secrétaire du dispositif. Campinchi meurt à Paris en février 2003 : il était homologué lieutenant-colonel, officier de la Légion d’Honneur, et détenteur de la Croix de guerre et de la Médaille de la Résistance avec rosette, ainsi que de décorations étrangères : Officier de l’Empire britannique, Officier de l’Ordre de Léopold, Croix de guerre du Luxembourg, Liberty Medal américaine...
Source Wikipedia.
 
Vous êtes en possession d'une photo du point Stèle Commémorative du Réseau Shelburn? Vous pouvez la partager en l'envoyant à
Vous êtes en possession d'une photo du point Stèle Commémorative du Réseau Shelburn? Vous pouvez la partager en l'envoyant à

Stèle Commémorative du Réseau Shelburn